Veillées chantées

veillées chantées summerlied

La pratique vocale connait un fort engouement en Alsace. Le réseau des chorales, très structuré et maillant généreusement le territoire, organise l’animation, l’enseignement et la diffusion de la voix chantée amateur de Wissembourg à Saint-Louis.

Il apparait toutefois que la passion de l’Alsace pour le chant ne se traduit plus comme cela fut encore le cas au cours des années d’après guerre, par la pratique spontanée, festive et sociale qui rythmait les saisons et la vie des familles des villages d’Alsace. Sa pratique au fil des années a diminué pour finir par quasiment disparaitre. Combien de fêtes de familles, combien de retrouvailles, combien de diners amicaux – qui se veulent pourtant festifs – se prolongent-ils encore par la reprise de mélopées, de chants alsaciens, français, allemands issus de la tradition de l’Alsace ? Pourtant le patrimoine immatériel que constitue le répertoire chanté avait fait l’objet d’un collectage minutieux tout au long du 20ème siècle.

Ce phénomène s’inscrit à contretemps de ce que l’on observe dans d’autres régions de France à forte identité (Corse, Bretagne, Pays Basque, etc.) ou dans de nombreux pays d’Europe de l’Irlande aux contrées Balkaniques, de la Scandinavie à la Catalogne où la tradition chantée spontanée est encore bien vivante.

S’appuyant sur la tradition orale et le collectage existant, le Festival Summerlied propose d’initier un cycle de veillées chantées – les Sïngstuwe – qui dans un premier temps n’auraient d’autre ambition que de redonner vie, en se la réappropriant, à la pratique chantée et partagée de ce répertoire traditionnel « enfoui ».

Les soirées sont animées par un duo de professionnels qui invitent l’ensemble de l’assistance à reprendre en chœur les chants qu’ils auront entonnés.

Les dates des prochaines veillées chantées seront communiquées prochainement.

Menu