Mémoires vives

 

Mémoires vives par l’ensemble Plurielles
Création avec Gunnar Eriksson

“Vues des anges, les cimes des arbres peut-êtres sont des racines buvant les cieux…” (Rainer Maria Rilke)

folklores croisés : bretzels et krisprolls sauce bulgare

Sous l’impulsion de Catherine Fender, l’ensemble vocal féminin Plurielles s’associe au talent de musiciens du collectif l’assoce pikante pour une création portée par le festival Summerlied appelée “mémoires vives”.Une façon originale de redonner vie à des folklores d’Alsace, d’Auvergne, en les croisant à des folklores bulgares et suédois. Deux regards, celui nordique du compositeur et chef de choeur Gunnar Eriksson et celui du jeune compositeur et musicien bulgare Dimitar Gougov, sont portés sur des chansons populaires collectées et choisies, afin de leur donner une identité nouvelle pleine d’énergie et de poésie.

 

 

26 chanteuses de l’ensemble vocal féminin Plurielles et 5 musiciens du collectif l’Assoce Pikante sur le plateau (accordéon, gadulka, contebasse et percussions) : mémoires ravivées, racines dépoussiérées, folklores revisités. Un regard décalé sur les tubes du folklore alsacien ou d’autres régions, inscrit dans une démarche artistique résolument originale et inventive.

Musiciens

Dimitar Gougov : gadulka
Yves Béraud : accordéon
Nicolas Beck : contrebasse
Fabien Guyot : percussions
Etienne Gruel : percussions

NN : scénographie et accessoires

Christine Heimlich : lumières
Catherine Fender : mise en espace et direction artistique

“Dans le cadre du projet Mémoires Vives, imaginé par l’ensemble vocal féminin Plurielles pour le festival Summerlied 2008, Gunnar Eriksson, chef de choeur et pédagogue suédois, est invité en résidence à L’Université Marc Bloch pour un travail de création autour de répertoires populaires. Une journée de rencontre est organisée à cette occasion avec les étudiants afin de faire découvrir une pédagogie du chant choral et de l’arrangement inédite : à partir de matériaux simples, Gunnar Ericksson élabore des constructions sonores complexes, polyphoniques. Cette journée s’adresse à tous les étudiants curieux de découvrir une méthode pédagogique particulièrement novatrice et originale. Elle aboutira à une courte présentation publique lors d’une performance concert à laquelle participreront également l’ensemble vocal féminin Plurielles et les musiciens du collectif l’Assoce Pikante.”

Menu