Luc Arbogast

Né le 2 novembre 1975 à La Rochelle, Luc Arbogast a été très rapidement plongé dans un univers artistique. En effet, il se découvre un intérêt pour le théâtre à l’âge de 10 ans et participe à « Transhumance », un spectacle qui traite de la création du Val Saint-Grégoire.
C’est durant son adolescence qu’il s’éveillera véritablement aux différentes formes d’art, en partie grâce à la découverte de l’univers médiéval-fantastique. Il consacrera son temps à la poésie et au dessin.

Il se découvre très tôt une sensibilité pour les musiques traditionnelles qui l’accompagneront durant toute son adolescence. Ses principales références seront des albums tels que « Almanach » du groupe Malicorne, « Armes Illégales » de Castelhemis, « Le cimetière des Arlequins » du groupe Ange ou encore « Irish Jig » de Gwendal.
De 1993 à 1995, il partagera sa passion de la musique avec son frère Yann en jouant dans le groupe « Chaos Squad » qui mélange les styles punk-métal et musique traditionnelle.
C’est en 1996 qu’il découvre fortuitement ses capacités vocales et fonde le groupe « Angenon » avec Toïvo Rolser, dont les compositions franco-irlandaises connurent un vif succès dans les pubs strasbourgeois.

Luc Arbogast, fidèle à ses convictions et ses propres valeurs, commencera ensuite à se produire dans les rues pour vivre de sa musique, et se fera peu à peu connaître. Son parcours le mènera sur de nombreuses routes de France et parfois même à l’étranger. Ses allures de ménestrel et sa voix, quasi angélique marqueront les esprits et il arrivera à se démarquer grâce à son style unique. C’est son premier album « Fjall d’Yr Vinur », auto-produit, qui lancera véritablement sa carrière en dévoilant sa ligne artistique. S’en suivront d’autres albums comme « Domus » (2004), « Hortus Dei » (2007), « Aux portes de Sananda » (2009), « Canticum in Terra » (2012), « Odysseus » (2013), « Oreflam » (2014), tous fidèles à cette sensibilité musicale que Luc Arbogast réussit à nous transmettre à travers son style unique.
Il se produit aujourd’hui dans les quatre coins de l’Europe (France, Allemagne, Hollande, Belgique, Suisse, Espagne) et rencontre un franc succès auprès de son public. Toujours fidèle à lui-même, il n’est pas improbable de le voir se produire dans les rues comme il le fait parfois au pied de la Cathédrale de Strasbourg.

Retrouvez-le sur : http://www.lucarbogast.fr/

Menu