Emir Kusturica & the No Smoking Orchestra

On dit que la vie est comme un bon film : pleine de rebondissements imprévisibles et de dénouements inattendus…

L’histoire du groupe Zabranjeno pušenje (No Smoking Orchestra) va de pair avec l’histoire du rock en Yougoslavie. Longtemps considéré comme un groupe marginal, Zabranjeno pušenje (No Smoking Orchestra) a toujours eu à cœur de se démarquer des idoles du rock’n’roll de l’Ouest des années 1980. C’est à cette période à peu près qu’Emir Kusturica, jeune metteur en scène, débute le tournage de son premier film et remporte son premier prix à Venise pour « Te souviens-tu de Dolly Bell? ». Nombreux sont ceux qui considèrent aujourd’hui que le langage, la composition et les émotions véhiculées par ce film se rapprochent des émotions transmises par les chansons du groupe Zabranjeno pušenje.

Le groupe sort son premier album durant l’été 1984 et rencontre un succès fulgurant, notamment grâce à la présence du chanteur Dr Nele Karajlić dans une célèbre émission télévisée de l’époque. Des répétitions dans leurs garages aux grandes salles de la Yougoslavie, les membres du groupe Zabranjeno pušenje (No Smoking Orchestra) rassemblent les foules et se procurer un billet pour leurs concerts devient rapidement un calvaire: rien ne semblait les arrêter. Mais comme bien souvent dans la vie (ou dans un bon film), il arrive que des imprévus viennent troubler la fête. En effet, les jeunes membres du groupe doivent alors faire face à de nombreux scandales liés à leur manque d’expérience et de tact envers les médias. Accusé d’avoir insulté le défunt Tito lors d’un concert, le groupe devient la cible des médias et voit ses concerts annulés. Certains membres désertent les répétitions et en 1985, le groupe se retrouve sans bassiste. Cette année-là, Emir Kusturica gagne son deuxième prix à Cannes pour le film « Papa en voyage d’affaires » et décide de se joindre à une tournée du groupe. Il retourne ensuite au cinéma et commence à réaliser « Le temps des gitans » tout en restant, comme les autres membres du groupe aiment le dire en riant, le membre «par correspondance » du groupe. Il faut attendre 1990 pour que le groupe retrouve sa place au sommet du rock yougoslave et les années 2000 pour qu’il s’impose sur la scène rock internationale, notamment à travers des tournées à succès en Amérique latine.

Depuis, le groupe ne cesse de surprendre le public en se renouvelant sans cesse.

Retrouvez-le sur : http://www.kustu.com

Menu